Verbe « Lire » en hébreu

liqro / qoré / qara

קָרָא / קוֹרֵא / לִקְרוֹאַ  


Conjugaison du verbe « lire » en hébreu

en image

Verbe lire en hébreu - Groupe PAAL / פָּעַל



Conjugaison du verbe « lire » en hébreu

en tableau

Groupe « PAAL / פָּעַל »
לִקְרוֹא
קוֹרֵא
קָרָא
lire
liqro
qoré
qara
verbe : lire - קָרָא / קוֹרֵא / לִקְרוֹאַ  - liqro / qoré / qar
Présent
Passé
Futur
Impératif
קוֹרֵא
qoré
קוֹרֵאת
qorèt
קוֹרְאִים
qorim
קוֹרְאוֹת
qorot
אֲנִי / אַתָּה / הוּא
hou / atah / ani
אֲנִי / אַתְּ / הִיא
hi / at / ani
אֲנַחְנוּ / אַתֶּם / הֵם
hèm / atèm / ana'hnou
אֲנַחְנוּ / אַתֶּן / הֵן
hèn / atèn / ana'hnou
קָרָאתִי
qarati
קָרָאתָ
qarata
קָרָאת
qarat
קָרָא
qara
קָרְאָה
qarah
קָרָאנוּ
qaranou
קְרָאתֶם
qratèm
קְרָאתֶן
qratèn
קָרְאוּ
qarou
קָרְאוּ
qarou
אֲנִי
ani
אַתָּה
atah
אַתְּ
at
הוּא
hou
הִיא
hi
אֲנַחְנוּ
ana'hnou
אַתֶּם
atèm
אַתֶּן
atèn
הֵם
hèm
הֵן
hèn
אֶקְרָא
éqra
תִּקְרָא
tiqra
תִּקְרְאִי
tiqréi
יִקְרָא
yiqra
תִּקְרָא
tiqra
נִקְרָא
niqra
תִּקְרְאוּ
tiqréou
תִּקְרֶאנָה
tiqrènah
יִקְרְאוּ
yiqréou
תִּקְרֶאנָה
tiqrènah

אֲנִי
ani
אַתָּה
atah
אַתְּ
at
הוּא
hou
הִיא
hi
אֲנַחְנוּ
ana'hnou
אַתֶּם
atèm
אַתֶּן
atèn
הֵם
hèm
הֵן
hèn

קְרָא
qra
קִרְאִי
qiri
קִרְאוּ
qirou
קְרֶאנָה
qrénah

אַתָּה
atah
אַתְּ
at
אַתֶּם
atèm
אַתֶּן
atèn




Le verbe « קָרָא »

verbe : lire

est un verbe du groupe PAAL / פָּעַל


La racine du verbe est : « ק-ר-א »

« קרא / qara »


  • לִקְרוֹא (liqro) - Verbe PAAL : lire ; appeler.
  • קְרִיאָה (qri-ah) - Nom féminin : appel, exclamation ; lecture.
  • קָרִיא (qari) - Adjectif : lisible, lisible.
  • לְהִתְקָרֵא (léhitqaré) - Verbe HITPAEL : être nommé, être appelé.
  • מִקְרָא (miqra) - Nom masculin : Bible ; légende, clé (d'une carte).
  • לְהִיקָּרֵא (léhiqaré) - Verbe NIFAL : être nommé, être appelé ; être surnommé ; être lu.
  • לְהַקְרִיא (léhaqri) - Verbe HIFIL : lire à haute voix.

La racine « קרא » évoque les concepts de lecture et de désignation, couvrant à la fois l'action de lire et celle d'appeler quelqu'un par son nom.

Elle s'étend aussi à l'idée de lisibilité (qari), mettant l'accent sur la clarté d'un texte, ainsi qu'à l'acte de lecture à voix haute (léhaqri), illustrant le partage vocal des écrits.

En outre, cette racine comprend la notion d'être nommé ou appelé, tant au sens littéral du terme que dans le sens figuré d'acquérir un surnom.

Dans une perspective plus large, le terme « mikra », dérivé de la même racine, est utilisé pour se référer à la Bible, mettant en lumière le lien étroit entre cette racine et le concept de lecture et d'interprétation de textes sacrés.