Verbe « Peindre » en hébreu

litsboa'/ tsovéa'/ tsava'

צָבַע / צוֹבֵעַ / לִצְבּוֹעַ  



Conjugaison du verbe « Peindre » en hébreu

en image

Verbe peindre en hébreu - GROUPE PIEL – פִּעֵל



Conjugaison du verbe « Peindre » en hébreu

en tableau

Groupe « Paal – פָּעַל »
לִצְבּוֹעַ
צוֹבֵעַ
צָבַע
Peindre
litsboa'
'tsovéa'
'tsava'
verbe : Peindre - צָבַע / צוֹבֵעַ / לִצְבּוֹעַ - litsboa'/ tsovéa'/ tsava' 
Présent
Passé
Futur
Impératif
צוֹבֵעַ
tsovéa'
צוֹבַעַת
tsova'at
צוֹבְעִים
tsov'im
צוֹבְעוֹת
tsov'ot
אֲנִי / אַתָּה / הוּא
hou / atah / ani
אֲנִי / אַתְּ / הִיא
hi / at / ani
אֲנַחְנוּ / אַתֶּם / הֵם
hèm / atèm / ana'hnou
אֲנַחְנוּ / אַתֶּן / הֵן
hèn / atèn / ana'hnou
צָבַעְתִּי
tsava'ti
צָבַעְתָּ
tsava'ta
צָבַעְתְּ
tsav'at
צָבַע
tsava'
צָבְעָה
tsav'ah
צָבַעְנוּ
tsava'nou
צְבַעְתֶּם
tsva'tèm
צְבַעְתֶּן
tsva'tèn
צָבְעוּ
tsav'ou
צָבְעוּ
tsav'ou
אֲנִי
ani
אַתָּה
atah
אַתְּ
at
הוּא
hou
הִיא
hi
אֲנַחְנוּ
ana'hnou
אַתֶּם
atèm
אַתֶּן
atèn
הֵם
hèm
הֵן
hèn
אֶצְבַּע
étsba'
תִּצְבַּע
titsba'
תִּצְבְּעִי
titsbé'i
יִצְבַּע
yitsba'
תִּצְבַּע
titsba'
נִצְבַּע
nitsba'
תִּצְבְּעוּ
titsbé'ou
תִּצְבְּעוּ
titsbé'ou
יִצְבְּעוּ
yitsbé'ou
תִּצְבַּעְנָה
titsba'nah
אֲנִי
ani
אַתָּה
atah
אַתְּ
at
הוּא
hou
הִיא
hi
אֲנַחְנוּ
ana'hnou
אַתֶּם
atèm
אַתֶּן
atèn
הֵם
hèm
הֵן
hèn
צְבַע
tsva'
צִבְעִי
tsiv'i
צִבְעוּ
tsiv'ou
צְבַעְנָה
tsva'nah
אַתָּה
atah
אַתְּ
at
אַתֶּם
atèm
אַתֶּן
atèn


Le verbe « צָבַע »

verbe : Peindre

est un verbe du groupe PAAL – פָּעַל



La racine du verbe est : « צ-ב-ע »

« צָבַע / tsava' »


  • לִצְבּוֹעַ (litsboa') - Verbe PAAL : pour peindre, colorer, teinter.
  • צִבְעוֹנִי (tsiv'oni) - Adjectif : coloré.
  • צִבְעוֹנִיּוּת (tsiv'oniyout) - Nom – féminin : coloration.
  • צִבְעוֹנִי (tsiv'oni) - Nom – masculin : tulipe.
  • לְהִצְטַבֵּעַ (léhitstabéa') - Verbe HITPAEL : se maquiller.
  • לְהִיצָּבֵעַ (léhitsavéa') - Verbe NIFAL : être coloré, être peint.
  • לְהַצְבִּיעַ (léhatsbia') - Verbe HIFIL : pointer (avec le doigt); voter.

La racine « צבע » évoque le concept de coloration et de teinture. Elle couvre une variété d'expressions allant de l'acte de peindre à la notion de couleur elle-même.

Cette racine s'étend également à des termes associés comme le mot pour "doigt", soulignant la relation entre le doigt et la notion de pointer ou de peindre.

La diversité des mots dérivés de cette racine reflète son importance dans la langue hébraïque pour décrire divers aspects de la coloration et de la peinture.